Après un recul du nombre de tués lors du premier mois de l'année civile, on déplore en février une très sensible hausse de la mortalité routière. En effet, le nombre de morts sur les routes a augmenté de 5,9% par rapport à la même période l'an dernier.

 

Un mois de février négatif mais un début d'année encourageant

 

Ainsi, avec 12 personnes de plus disparues en février 2018 par rapport à février 2017 (217 morts contre 212), la Sécurité Routière regrette une nouvelle hausse malgré un mois de janvier qui avait montré des signes encourageants. Comparativement à 2017, janvier 2018 avait en effet enregistré un recul de la mortalité routière de 7,6% (235 morts contre 257 l'année précédente). Sur le début de l'année, la tendance reste néanmoins positive avec un recul du 3,7% sur la période janvier-février.

 

Après trois années consécutives d'augmentation entre 2014 et 2016 et un taux historiquement bas de morts sur les routes métropolitaines en 2013 (3427), la mortalité routière a connu une légère baisse en 2017 (-1,2%) selon les premières tendances délivrées par l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière le 1er février dernier. Les chiffres officiels seront connus au printemps.

 

Le combat pour la réduction de la vitesse à 80km/h fait rage

 

Pour continuer d'enrayer la mortalité sur les routes, le Gouvernement a annoncé le 9 janvier dernier la réduction de la vitesse sur les 400 000 kilomètres du réseau secondaire de 90 à 80km/h à partir du 1er juillet prochain, entre autres mesures.

 

Assujetti a de vives critiques au sein de l'opinion publique et bien évidemment de l’opposition politique, le Premier Ministre Edouard Philippe a assuré vendredi dernier que cette mesure n'était « pas un combat contre les Français » mais « un combat pour la sécurité routière ».

 

L'équipe de Cartegrise.com

Commentaires