Sécurité Routière 2018 : le bilan des 6 premiers mois de l'année

Publié le
par

C'est un fait, la mortalité routière en France a été en progression constante entre 2014 et 2016. Tandis qu'un recul (-1,2%) a été observé sur 2017, selon les estimations provisoires de l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) publiées en février dernier, les premières tendances de l'année 2018 suivent la même logique selon le même organisme. 


Moins de morts sur les routes lors des six premiers mois de l'année 2018


En Métropole et dans les départements d'Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion et Mayotte), 1635 personnes ont perdu la vie lors du premier semestre de l'année 2018 (janvier-juin) contre 1744 sur la même période en 2017. Il s'agît ainsi d'une baisse de 6,25 % du nombre de personnes décédées sur les routes de l'Hexagone.

Une première tendance qu'il conviendra ainsi de confirmer, alors même que le Gouvernement a annoncé en début d'année tout un panel de mesures pour continuer de réduire la mortalité routière en France. S'il n'y a pas d'objectif chiffré pour cette année, on entend certainement atteindre les chiffres de 2013 quand moins de 3500 personnes (3427 exactement) avaient malheureusement perdu la vie.


Pour rentrer dans le détail, voici mois par mois l'évolution de la mortalité routière en France (Métropole + DOM), en comparant les 6 derniers mois de l'année civile en cours et les 6 premiers de 2017 :


  • Janvier 2018 : 251 décès contre 278 en janvier 2017 (-9,8 %)
  • Février 2018 : 237 contre 219 (+8,2 %)
  • Mars 2018 : 255 contre 293 (-13 %)
  • Avril 2018 : 294 contre 302 (-2,7 %)
  • Mai 2018 : 292 contre 313 (-7 %)
  • Juin 2018 : 306 contre 339 (-9 %)
  • Janvier-Juin 2018 : 1635 contre 1744 (-6.25%)


 Le rappel des mesures pour la Sécurité Routière annoncées en début d'année


Présidé par le Premier Ministre Edouard Philippe et s’étant déroulé le 9 janvier 2018, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) a acté 18 mesures en faveur de la lutte contre l’insécurité routière. Ce qu'il faut principalement en retenir ?


L'abaissement, depuis le 1er juillet dernier, de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes du réseau secondaire. Mais aussi, dès 2019, une possible suspension du permis de conduire après une infraction au Code de la Route consécutive à l'usage du téléphone au volant.


L'équipe de Cartegrise.com

Rédigé par

Rédacteur Cartegrise.com

PARTAGER CET ARTICLE
COMMENTAIRES