Amende passage piéton : la « nouveauté » de la rentrée 2018 en matière de sécurité routière

Publié le
par

Depuis la mise en application du décret n°2018-975 le 18 septembre dernier, le non respect du "cédez-le-passage" à un piéton sur un passage clouté est désormais plus durement sanctionné et vidéo-verbalisable. Une petite révolution, en faveur de la sécurité des piétons.

 

Refus de priorité à un piéton : cela coûtera désormais 6 points sur le permis de conduire !

 

Des paroles aux actes. Afin de renforcer la sécurité des piétons aux abords des routes, un décret entré en vigueur mardi dernier et augmente de 4 à 6 le nombre de points retirés sur le permis en conduire en cas de non respect de la règle du "cédez-le-passage" à un piéton sur un passage clouté. Pour rappel, le Code de la Route (article R415-11) indique qu'un piéton est prioritaire aux abords de ces passages et qu'un refus de priorité constitue une infraction routière entraînant une amende et un retrait de points.

 

A ce titre, l'amende de refus de priorité au piéton est punissable d'une contravention de 4ème classe d'un montant forfaitaire de 135 euros et, donc, d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire.

 

Une infraction désormais vidéo-verbalisable

 

Parmi les nouveautés concernant cette infraction : la possibilité pour les forces de l'ordre de la constater par l'intermédiaire de la vidéo-verbalisation via le dispositif de vidéo-surveillance en place. Un coup dur pour les automobilistes habitués à "forcer le passage" quand un piéton fait face à un passage clouté.

 

Destinée à lutter contre la mortalité routière des piétons, cette mesure est justifiée par le Ministère de l'Intérieur de cette façon : « En 2017, 519 piétons ont été tués dans un accident de la route dont plus de la moitié (325) dans une agglomération, majoritairement à la suite d’une collision avec une automobile. Toujours en 2017, 11 070 personnes ont été blessées en circulant à pied. » Le dispositif de renforcement de la sécurité des piétons ne va pas s'arrêter là puisque des réflexions autour de l'aménagement des passages piétons et de leurs abords sont en cours, avec pour objectif simple d'améliorer leur visibilité. Un marquage au sol en amont des zones concernées pourrait voir le jour pour permettre de situer la zone d'arrêt d'un véhicule.

 

La suite logique des choses voudrait une généralisation des "radars passage piétons" testés depuis 2017. Un radar installé en août 2017 à La Grande-Motte dans le département de l'Hérault (34) a été testé, avec succès visiblement. Seul frein au développement de cette solution, le prix du matériel : 30 000 euros le radar. Affaire à suivre...

 

L'équipe de Cartegrise.com

Rédigé par

Rédacteur Cartegrise.com

PARTAGER CET ARTICLE
COMMENTAIRES