Sécurité Routière : mortalité routière en baisse et nouvelles mesures à venir

Publié le
par

L’observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) a publié les chiffres de la mortalité routière du mois d’août. Le rapport montre une baisse historique du nombre de tués sur les routes en France le mois dernier. En effet, 251 personnes ont été tuées, 46 de moins qu’au cours du même mois en 2017 ce qui correspond à une diminution de 15,5 %. Mais est-ce que ces chiffres sont la conséquence positive de l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h entrée en vigueur un mois plus tôt ?

 

Nouvelle limitation de vitesse égale baisse de la mortalité routière ?

 

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le Gouvernement est resté discret et n’a émis aucune thèse d’action-réaction qui pourrait imputer la baisse du taux de tués sur les routes françaises à la mesure phare de la sécurité routière de cette année. Auprès de l'AFP, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, expliquait qu’« on a énormément parlé de sécurité routière et plus on parle de sécurité routière, plus on a de bons résultats » mais qu’il faut « se donner du temps pour voir » l’influence de la baisse des limitations. Il a toutefois admis d’ « une prise de conscience » dans le débat public sachant que « depuis l’instauration des 80 km/h, on n’a jamais autant parlé des dangers de la route ».

 

En prenant un peu de recul, on constate toutefois que cette diminution du taux de mortalité s’inscrit dans la tendance déjà amorcée en 2017. A rappeler la forte chute de ce taux déjà en mai (-8,4 %), en juin (-9,3 %) et en juillet (-5,5 %) – bien avant la mise en application de cette mesure fortement contestée. Pour rappel, cette mesure comprend la réduction de la vitesse maximale autorisée sur les routes à double-sens sans séparateur central et touche tout le réseau routier secondaire en France. Depuis le 1er juillet 2018, la limitation de vitesse a été abaissée à 80 km/h.

 

Pour encore plus de sécurité sur nos routes, des mesures à venir

 

« L'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde. L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves », soufflait le Premier Ministre Edouard Philippe fin juin.  Et dans cet objectif, trois nouvelles mesures, issues du Comité Interministériel de la Sécurité Routière, sont entrées en vigueur ce mardi, 18 septembre 2018 visant notamment à renforcer la sécurité des piétons.

 

Dorénavant,  le non-respect des règles de priorité de passage aux piétons est plus sévèrement sanctionné avec un retrait de 6 points sur le permis de conduire au lieu de 4 auparavant. Les automobilistes doivent être conscients que dès maintenant, la constatation par vidéo-verbalisation est autorisée pour ce type d’infraction.

 

Autre nouveauté : la pose d’éthylotest anti-démarrage (EAD) sur décision préfectorale en cas d’alcoolémie supérieure à 0,8 g/l. Pouvant être posé pour une durée pouvant aller jusqu’à six mois, cette mesure représente une réelle alternative à la suspension du permis de conduire. La durée de cette sanction peut être prolongée sur décision du tribunal jusqu’à 5 ans et il est également possible que l’amende encourue soit ajustée à un montant maximum de 4500 €.

 

Il est à noter que depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté du 14/08/2017, modifiant les modalités d'immatriculation des véhicules, il est désormais obligatoire d’être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité et correspondant au véhicule pour pouvoir faire sa carte grise.

 

 

 L'équipe de Cartegrise.com

Catégories : Actualités

Rédigé par

Rédacteur Cartegrise.com

PARTAGER CET ARTICLE
COMMENTAIRES