Faire ma carte grise en ligne

0

2022 sera synonyme de changement pour les motards ! Après le débat interminable sur le contrôle technique moto et la mise en place des radars antibruit, voilà qu’il y aura du nouveau pour les casques moto. Indispensable pour assurer la sécurité du motard, le casque fait partie des équipements obligatoires en France.

Pour être autorisés sur nos routes, les casques moto doivent être homologués. Cette homologation a été revue pour coller plus à la réalité des casques d’aujourd’hui. Mais qu’est-ce que ça veut dire ?

ECE 22.06 : nouvelle norme d’homologation plus complète

Tandis que les casques ont considérablement évolués ces dernières années, leur norme d’homologation ECE 22.05 n’a pas changé depuis 2002 ! Valable dans tous les pays de la communauté économique d’Europe (ECE = Economic Community of Europe), la ECE 22.05 est devenue obsolète face aux casques de moto d’aujourd’hui.

C’est pour cela, la nouvelle norme d’homologation ECE 22.06 est entrée en vigueur le 1er Juillet dernier. Afin de garantir une meilleure sécurité d’un casque – et ce, quel que soit l’angle d’impact – la série de tests est désormais plus complète, plus variée et plus strictes. En voici quelques exemples :

  • 18 points d’impacts lors des tests HEIC (Head Injury Criterion) contre 6 auparavant
  • Impacts linéaires et rotationnels par poinçonnage (chute d’un poinçon métallique de 3 kg) à 3 différentes vitesses : 6 m/s, 7,5 m/s et 8,2 m/s
  • Poinçonnage oblique
  • Casques modulaires : testé également en mode « jet » et non seulement en mode « intégral »
  • Visière :
    • Test d’impact : projection d’une bille d’acier lancée à presque 216 km/h
    • Test de transmission lumineuse
    • Test optique
    • Homologation films antibuée
  • Homologation des équipements additionnels (interphones, kit mains-libres, caméra) en même temps que le casque

 

Ces nouveaux tests se rapprochent beaucoup plus de la réalité des incidents subis par un casque. Qui ne s’est jamais pris un gravillon sur l’autoroute ? Le test de la bille d’acier impactant la visière est censé imiter le gravillon qui est soulevé par une voiture sur l’autoroute. Le poinçon oblique quant à lui simule la chute contre une bordure de trottoir.

Ces nouvelles obligations vont certainement impacter le prix des casques moto d’entrée de gamme, mais n’auront probablement que très peu de répercussions sur les modèles haut de gamme. D’une manière générale, ces derniers sont déjà largement supérieurs aux exigences de la nouvelle norme.

Mise en application progressive de la nouvelle norme

Même si la norme ECE 22.06 est entrée en vigueur au 1er Juillet 2022, elle ne concerne pour l’instant uniquement les nouveaux casques de moto fabriqués à compter de cette date. Les casques normés ECE 22.06 deviendront obligatoires de manière progressive selon le calendrier prévisionnel ci-dessous :

  • 1er Juillet 2022 : la nouvelle norme est obligatoire pour les nouveaux modèles de casques ; les casques ECE 22.05 peuvent toujours être fabriqués et commercialisés
  • 1er Juillet 2023 : fin de l’autorisation de fabrication des casques ECE 22.05
  • 1er Janvier 2024 : fin éventuelle de la commercialisation des casques ECE 22.05 ; cette décision incombe à chaque pays qui peut donc interdire ou autoriser la vente après cette date

 

La nouvelle norme impacte donc dans un premier temps uniquement les fabricants de casques et non les motards eux-mêmes. Les casques normés 22.05 restent, en effet, homologués pour un usage quotidien. Vous pouvez donc garder votre casque moto et le changer une fois nécessaire. Pour rappel, un casque moto se change tous les 5 ans, voire tous les 3 ans, et obligatoirement après un accident.

Plus d’exigences pour mieux protéger les motards

Les motards font partie des usagers de la route les plus fragiles. Comme le révèlent les chiffres de la Sécurité Routière pour 2021, les deux-roues ne font que 2% du trafic routier, mais, avec 668 motards tués, ils représentent 21 % des morts sur la route !

En France, uniquement le port du casque et de gants homologués est obligatoire – le non-respect est passible d’une amende et d’un retrait de points sur le permis de conduire. N’ayant pas de carrosserie pour vous protéger, il est important de vous équiper au-delà des obligations légales.

En tant que motarde, je peux vous dire que je sais de quoi je parle. Même par des températures caniculaires, je préfère m’équiper et transpirer que d’être comme le morceau de comté sur la râpe à fromage en cas de chute !

La Sécurité routière propose d’ailleurs une animation très parlante vous permettant de vérifier votre niveau d’équipement :

casque moto et équipement

Source : securite-routiere.gouv.fr/operations/equipezvous/

Vanessa Lenormand
Publié par
Responsable rédactionnel
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche