Faire ma carte grise en ligne

0

La voiture représente le 2ème budget des ménages français. Et celui-ci ne cesse d’augmenter tous les ans. Entre l’amortissement de votre véhicule, l’essence, l’entretien et la réparation, les dépenses ne manquent pas.

Pour enrayer cette spirale négative, la loi autorise depuis 2016 la réutilisation des pièces détachées. Une révolution pour les garagistes et une bonne nouvelle pour les automobilistes ! Que dit cette loi ? Comment acheter des pièces de réemploi ? Sont-elles vraiment fiables ?

Loi transition énergétique : les objectifs

L’ancienne ministre de l'environnement, Ségolène Royale, était à l’origine d’un amendement n°798 à la loi de transition énergétique. Celui-ci visait à obliger les professionnels de la réparation à proposer à leurs clients des "pièces issues de l’économie circulaire". Aujourd’hui , cette obligation fait partie intégrante du Code de la consommation, l’article L224-67.

Depuis le début d’année 2017, vous pouvez donc faire réparer votre voiture avec des pièces d'occasion, une révolution !

Les objectifs sont multiples :

  • Limiter le gaspillage et valoriser au maximum les VHU (véhicules hors d’usage)
  • Favoriser la réutilisation des pièces détachées
  • Réduire la facture des automobilistes

Cette disposition ne concerne pas uniquement les éléments de carrosserie. Les vitrages non collés, les optiques ou encore des éléments de mécanique peuvent être remplacés par de l’occasion.

A titre d’exemple, vous diviserez votre facture par 2 pour un optique de phare (50€ contre 95€ en neuf). Les économies seront encore plus conséquentes si vous optez pour un moteur complet d’occasion ou pour une boite de vitesse.

Pièces occasion : où les acheter ?

Si vous n’êtes pas un spécialiste de l’automobile ou bien si le temps vous manque, adressez-vous directement à votre garagiste. Celui-ci s’occupera de tout (achat et montage). Cela vous évitera de vous tromper lors de l’achat de la pièce.

Pour faire d’avantage d’économies, vous pouvez vous-même acheter les pièces dans les centres VHU (véhicules hors d'usage), anciennement les "casses auto". Chaque année, ce sont près d'1,5 million de véhicules qui viennent alimenter les centres VHU, nul doute que vous trouverez votre bonheur à des prix très compétitifs. Toutefois, pour ne pas vous tromper, le numéro OEM de la pièce vous sera indispensable. Il s’agit de la référence constructeur qui vous assure que la pièce que vous vous apprêtez à acheter est bien compatible avec votre voiture.

Pour être sûr de trouver le meilleur rapport qualité/prix, nous vous conseillons d'utiliser le site francecasse.fr qui vous permettra de comparer en quelques clics les tarifs des casses en France. 300 casses auto sont centralisées sur ce site web.

Les pièces de réemploi sont-elles vraiment fiables ?

Depuis les années 2000 et l'application des nouvelles normes européennes liées à l’environnement, les casses auto ont largement investit pour se moderniser. Les casses auto sont désormais des « centres VHU agréés ».

Toutes les pièces remises en vente sur le marché de l’occasion ont été démontées, testées, lavées et tracées. En cas de problème, sachez que vous disposez d'une garantie de minimum légale de 3 mois sur les pièces mécaniques. N'hésitez pas à vous renseigner lors de l'achat concernant la durée de la garantie qui peut varier selon les centres.

Pour celles et ceux, qui préfèrent acheter les pièces directement sur internet, sachez que vous disposez d'un délai légal de rétractation de 14 jours pour renvoyer la pièce en cas de problème. Vous serez remboursé intégralement mais les frais de retour seront à votre charge.

Et vous, seriez-vous prêt à opter pour des pièces d’occasion ?

Vanessa Lenormand
Publié par
Responsable rédactionnel
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche