Faire ma carte grise en ligne

0

Hausse des prix des carburants, suppression des exonérations, augmentation des prix des cartes grises, durcissement du malus écologique… Et on pourrait encore continuer cette liste !

Visiblement, rouler en voiture thermique pèse lourd sur le portefeuille. Mais faut-il pour autant passer à la voiture électrique ?

Quels sont les avantages de passer à l’électrique ?

Commençons par les points forts des véhicules électriques :

  • Impact moindre sur l’environnement :
    Sans tenir compte du processus de fabrication, la voiture électrique en soit est moins polluantes. Elle n’émet pas de CO2 ni d’autres polluants atmosphériques au roulage.
  • Pas de restrictions de circulation :
    Cette absence d’émissions de polluants atmosphérique lui confère le droit de circuler partout à tout moment, même dans les différentes ZFE (Zone à Faibles Emissions). La voiture électrique a droit à la vignette Crit’Air verte.
  • Conduite silencieuse :
    Quand on parle de pollution, il ne faut pas non plus oublier la pollution sonore. C’est un autre point fort de la voiture électrique, elle est silencieuse.
  • Economies sur le plein :
    A condition de recharger la voiture chez vous ou sur votre lieu de travail si cela est possible, le « plein » vous coutera moins cher comparé à une voiture essence ou diesel. De plus, la recharge est plus facile et plus rapide à faire. En effet, vous vous garez le soir, vous branchez et le lendemain matin, avant de repartir, vous débranchez, comme vous le feriez avec votre téléphone portable.
  • Moins de pièces d’usure :
    Le moteur électrique comporte moins de pièces en mouvement comme par exemple la boite de vitesse qui n’existe tout simplement pas. Il n’y a donc moins de pièces qui s’usent et qui doivent être remplacés, l’entretien coûte donc moins cher. Qui dit moins de pièces, dit moins de pannes possible. On pourrait donc se demander si la voiture électrique est plus fiable.
  • Dispositions fiscales avantageuses :
    Lors de l’achat d’un véhicule électrique, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, du bonus écologique ou de la prime à la conversion. De plus, la carte grise d’un véhicule électrique ne coûte que 13,76 €.

Quels sont les inconvénients des véhicules électriques ?

Mais chaque médaille a deux faces, la voiture électrique n’a donc pas que d’avantages :

  • Prix d’achat plus élevé :
    A l’achat, les véhicules électriques sont plus chers. Même s’ils bénéficient de nombreux aides à l’achat et d’exonérations, le prix d’achat reste plus élevé que celui d’un véhicule thermique.
  • Faible autonomie sur les longues distances :
    Les constructeurs ont fait de gros efforts pour augmenter l’autonomie des véhicules électriques. Toutefois, celle-ci dépasse rarement les 300 km, jusqu’à trois fois moins qu’un véhicule thermique.
  • Temps de recharge :
    Alors que le plein d’essence vous prend quelques minutes, vous devez compter jusqu’à 10 h de temps de recharge complète de la batterie sur une prise de type E/F domestique. Si vous utilisez une borne accélérée, ce temps peut se réduire à plus d’une heure et jusqu’à quelques dizaines de minutes sur les bornes de recharge rapide.
  • Couverture faible du réseau de bornes de recharge :
    Pour ne pas faciliter l’usage des véhicules électriques, les dispositifs de recharge ne sont pas uniformisés. Comme pour les téléphones portables il n’y a pas si longtemps que ça, chaque fournisseur a ses propres bornes de recharge. La couverture des bornes de recharge Tesla est plutôt bien développée en Europe, mais ce n’est pas encore le cas du réseau Ionity auquel se sont associés des marques comme BMW ou Hyundai.
  • Prix de la recharge :
    Si vous utilisez les bornes de recharge payantes, le « plein » pourrait vous coûter même bien plus cher qu’un plein d’essence avec les prix actuels de carburant. Si on estime le coût pour 100 km à 2,20 € environ avec une recharge domestique, les prix s’envolent avec les bornes de recharge payantes.
  • Risque pour les piétons et cycliste :
    Le silence du moteur est très appréciable pour les passagers et les riverains, mais il représente un réel danger pour les autres usagers de la route. En effet, à faible vitesse, la voiture électrique n’émet aucun bruit. Un piéton ou un cycliste peut donc facilement se faire surprendre avec des conséquences parfois graves.
  • Plus d’émissions de particules fines :
    Même s’ils n’émettent pas de polluants atmosphériques, il s’avère que de par leur poids plus élevé, il y a plus d’abrasion des pneus et des revêtements des routes. Les véhicules électriques diffusent donc plus de particules fines nocives pour la santé.

La voiture électrique reste perfectible

L’engouement pour les véhicules électriques et les nombreuses critiques ont poussé et poussent toujours les constructeurs à faire des progrès. Mais beaucoup de points restent à améliorer. On pense notamment à l’impact environnemental important de la construction des véhicules électriques. Sans parler des conditions d’exploitation des mines de cobalt utilisé dans les batteries.

Les autres acteurs comme les énergéticiens et les pouvoirs publics cherchent également des solutions pour maximiser les bienfaits de l’électrisation du parc automobile. Il s’agit notamment de l’augmentation de la production de l’électricité verte issue de sources renouvelable. Le recyclage des batteries reste également un problème à résoudre.

Vous le constatez, la voiture électrique a encore du chemin à parcourir pour être performante avant l’interdiction de commercialisation des véhicules thermiques d’ici 2035 !

COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche