Faire ma carte grise en ligne

0

Aujourd'hui, nous discutons des coûts liés à l'immatriculation d'un véhicule en France. Si vous venez d'acheter une voiture neuve ou d'occasion, ou si vous souhaiter importer un véhicule, vous devez l'immatriculer pour pouvoir la conduire sur les routes françaises. Cependant, cela peut être un processus coûteux et parfois compliqué. Laissons faire le point ensemble !

Comment se calcule le prix d’une carte grise ?

Le coût de l'immatriculation d'un véhicule en France dépend de plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de :

  • La région où vous habitez,
  • La puissance du moteur,
  • L’âge du véhicule
  • La catégorie environnementale
  • Le type de votre véhicule

Ces facteurs influent sur les différentes taxes qui composent le prix d’une carte grise.

Les différentes taxes concernant l’immatriculation

La taxe fiscale – qui correspond au prix du certificat d’immatriculation – est la somme de différentes taxes. Celles-ci réagissent à certains facteurs et dépendent également de votre démarche. Les voici :

  • Taxe régionale
    Cette taxe est basée sur la puissance fiscale du véhicule et peut représenter une part importante du coût total de l'immatriculation, surtout pour les véhicules les plus puissants. Elle varie selon les régions qui décident une fois par an du montant applicable.
    Le prix est calculé en fonction du nombre de chevaux fiscaux du véhicule. Les chevaux fiscaux sont une donnée administrative qui mesure de la puissance du moteur. Par exemple, si votre voiture a 8 chevaux fiscaux, le coût de la carte grise sera plus élevé que si elle avait seulement 4 chevaux fiscaux.
  • Ecotaxe
    Il existe deux écotaxes qui peuvent s’appliquer aux premières immatriculations en France :
    • Le malus écologique est une taxe qui s'applique aux véhicules neufs ou importés en fonction de leur niveau d'émissions de CO2. Le montant de cette taxe peut varier considérablement, allant de quelques centaines d'euros à plusieurs milliers d'euros.
    • Le malus au poids concerne les véhicules de tourisme avec une masse en ordre de marche supérieur à 1600 kg. Comme le malus écologique, le malus au poids s’applique aux véhicules neufs ou importés. Toutefois, il ne touche uniquement les véhicules immatriculés depuis le 1er janvier 2022.
  • Taxe professionnelle
    Cette taxe ne concerne uniquement les véhicules utilitaires, c’est-à-dire les camionnettes, camions et bus, par exemple. Le montant dépend du PTAC du véhicule et peut aller de 34 € à 285 €.
  • Taxe fixe
    Anciennement appelée taxe de gestion, la taxe fixe s’applique à toutes les cartes grise. D’un montant de 11 € en 2024, elle est reversée à l’ANTS.
  • Redevance d’acheminement
    Afin de couvrir les frais d’envoi des cartes grises, vous devez régler une redevance d’acheminement lors de votre demande d’immatriculation. Son montant s’élève actuellement à 2,76 €.

Des régimes fiscaux différents en fonction du type de véhicule

Les coûts de l'immatriculation peuvent varier en fonction du type de véhicule que vous conduisez. Les motos et les scooters, par exemple, ont des coûts d'immatriculation différents des voitures.

En effet, le prix de la carte grise d’une moto coute deux fois moins chère que la carte grise d’une voiture. Les scooters 50 cm3 sont par ailleurs exonérés de la taxe régionale. Les écotaxes et la taxe professionnelle ne s’appliquent pas aux deux-roues.

De plus, il existe des dispositions fiscales spécifiques aux véhicules propres. Ainsi, les véhicules électriques, par exemple, sont exonérés de la taxe régionale, de la taxe professionnelle et des écotaxes. Vous ne payerez que 13,76 € pour l’immatriculation d’un véhicule électrique quel que soit votre lieu de résidence.

Certaines régions exonèrent également les véhicules qu’on appelle « dits-propres ». Ces véhicules roulent par exemple au superéthanol, au GPL ou avec une motorisation hybride essence-électricité. Ils émettent moins de polluants atmosphériques que les véhicules thermiques.

Des coûts annexes à ne pas négliger

En plus des frais d’immatriculation, n’oubliez pas de prendre en compte les autres dépenses qui sont liées à l’achat d’un véhicule. Premièrement, vous devez souscrire une assurance automobile pour votre véhicule. Celle-ci est obligatoire pour l’utilisation de votre véhicule, mais également pour son immatriculation.

L'assurance responsabilité civile est le minimum de couverture d’assurance obligatoire. Elle couvre les dommages que vous pourriez causer à autrui en cas d'accident. Le coût de l'assurance peut varier en fonction de votre âge, de votre lieu de résidence et du type de voiture que vous conduisez.

Il est possible qu’il change selon les compagnies d’assurance. N’hésitez pas à faire des devis chez différents assureurs pour trouver le meilleur rapport couverture risques/prix.

Si vous souhaitez changer de plaques d'immatriculation, cela peut également augmenter votre budget d’achat pour votre véhicule. Vous pouvez commander les plaques auprès de certaines entreprises spécialisées comme Nouvellesplaques.com ou directement sur notre site. Le coût de ces plaques peut varier considérablement en fonction du design et du matériau utilisé.

Notez que des frais de prestation peuvent être facturés si vous faites appel à des sociétés privées qui proposent des services d'immatriculation. Les procédures sont rapides et simplifiées comme sur Cartegrise.com, service habilité et agréé par le Ministère de l’Intérieur.

Vanessa Lenormand
Publié par
Responsable rédactionnel
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche