Faire ma carte grise en ligne

0

Chaque début de mois, le CCFA (Comité de coordination de la filière automobile) et la PFA (plateforme de la filière automobile en France) publient les chiffres du marché auto. Les immatriculations des voitures particulières (VP) neuves restent en hausse en septembre : 10,7 % de plus qu’en 2022 et 37,6% de plus qu’en août 2023. Est-ce le signe d’une reprise du marché de l’automobile ?

Un marché des voitures neuves plus fort en 2023

Comparé à 2022, les immatriculations des voitures neuves étaient supérieures à 2022 sur les neufs mois de 2023 :

Comparatif immatriculation voitures neuves 2023 vs. 2022

Les tendances sont plus au moins les mêmes que l’année dernière, juillet et août ont été calmes. Septembre est généralement un bon mois avant l’accalmie de fin d’année.

Isolés, les chiffres de 2023 et 2022 pourraient faire croire à une nette amélioration du marché automobile. Malgré cela, on est loin de l’année de référence avant Covid :

Comparatif immatriculations voitures neuves 2023 vs. 2019

On constate qu’en 2023, nous sommes loin du niveau des immatriculations de 2019. Au total, depuis le début de l’année, il y a eu 352 739 immatriculations de moins qu’en 2019 sur la même période. Cela représente un déficit de 21,5 % !

Des commandes de voitures neuves en-dessous du niveau de 2022

Si l’on parle maintenant des commandes de voitures neuves, il y a eu moins de commandes en 2023 qu’en 2022 à l’exception du mois de Juillet. En septembre, cette différence s’élève à -12,2 %, ce qui représente 19 917 commandes de voitures neuves en moins.

Comparatif commandes de voitures neuves 2023 vs 2022

Sur les 9 mois de l’année, les commandes sont en recul de -13,3 %, 181 139 commandes en moins qu’en 2022 sur la même période.

Le marché de l’automobile : un bilan 2023 contrasté

Depuis Mars 2023, le nombre de commandes reste inférieur au nombre d’immatriculations. Cette différence résulte notamment des livraisons – en retard – de véhicules commandés les mois précédents qui explique la hausse du nombre d’immatriculations. Elle induit également le retour à la normale des délais de livraison.

commandes et immatriculations voitures neuves janvier à septembre 2023

La situation était différente en 2022 : le nombre de commandes était bien plus important que les immatriculations sur deux périodes :

  • Janvier à Mai 2022
  • Septembre 2022 à Décembre 2022

Cette situation a d’ailleurs perduré jusqu’en Mars 2023.

Commandes et immatriculations de voitures neuves janvier à septembre 2022

En 2022, les délais de livraison des véhicules neufs étaient nettement rallongés à cause des mesures liées à la Covid-19 et la pénurie de semi-conducteurs entre autres. Parfois, ces délais pouvaient aller jusqu’à 6 mois et plus.

La situation s’est inversée: actuellement, les livraisons sont revenues à des délais normaux, mais les commandes sont en baisse. L’incertitude des Français joue certainement un grand rôle dans cette baisse des commandes.

Entre les différentes annonces gouvernementales quant au bonus/malus écologique, la suppression de certaines exonérations des taxes d’immatriculations et l’augmentation du nombre de ZFE-m (Zone à Faible Emissions mobilité), les automobilistes ne savent plus quoi acheter. S’ajoute à cela très certainement également la hausse des prix des carburants.

Il y a donc un réel risque pour les constructeurs et professionnels de l’automobile de se retrouver avec des véhicules neufs en stock face à une demande décroissante.

Sur ce fond de véhicules neufs disponibles qui peinent à trouver preneur, les prévisions pour 2024 présagent certainement une année difficile pour le marché des véhicules neufs.

Le marché de l’occasion reste en difficulté

Alors qu’on s’était réjoui cet été d’un marché de l’occasion à la hausse après 18 mois consécutifs en baisse, Septembre finit avec un déficit de -2,8 % par rapport à 2022.

Comparatif immatriculations voitures d'occasion 2023 vs 2022

Globalement, le marché de l’occasion 2023 reste sous le niveau des années 2019 et 2022 – mis à part en Juin 2023. Ce dernier était exceptionnel et a dépassé non seulement le niveau de 2022 de + 3,3%, mais également celui de Juin 2019 de +1,4 %.

Comparatif immatriculations voiture d'occasion 2023 vs 2019

Comparaison entre des marchés des voitures neuves et d’occasion depuis 2010

Même si le nombre d’immatriculations de véhicules d’occasion est déficitaire par rapport aux autres années, il reste largement supérieur à celui des véhicules neufs. Les Français préfèrent clairement les voitures d’occasion !

Alors que le marché de l’occasion représentait 2,4 fois celui du neuf en 2010, on est aujourd’hui à plus du triple :

En 2023, c’est surtout le segment des modèles âgés de 5 à 10 ans qui séduit le plus. C’est d’ailleurs le seul segment du marché de l’occasion à progresser le mois dernier : + 2,8 % avec 87 619 immatriculations.

La voiture électrique en France : un marché en plein essor ?

En septembre, le nombre de véhicules électriques représente 19,3 % des immatriculations en France. Le segment enregistre la plus forte progression avec +34% par rapport à Septembre 2022.

L’écart se réduit donc avec les hybrides qui sont en deuxième place avec une pénétration de marché de 23,5 %. Leur progression reste non-négligeable avec +32 % en septembre.

Les motorisations essence représentent un peu plus d’un tiers du marché et occupent toujours la première place avec 33,9 %. Toutefois, les ventes de véhicules essence ont péniblement progressé d’un petit 1% le mois dernier.

Le diesel ne représente plus que 8,5% de parts de marché. Il s’agit du plus gros perdant en septembre : les ventes de véhicules diesel ont chuté de -35 %.

Les véhicules électriques attirent donc de plus en plus les Français, mais les nouvelles conditions d’attribution du bonus écologique pourraient peut-être freiner la progression des ventes. Pour l’instant, on ne connait pas encore les nouveaux barèmes, mais l’attribution dépendra notamment de l’eco-score automobile. Plusieurs facteurs, comme le score environnemental et l’empreinte carbone du modèle. On reviendra sur ce sujet ultérieurement dans un autre article.

Les classements des immatriculations en 2023

Voici les différents classements des immatriculations en 2023 :

Le top 10 des modèles immatriculés en 2023

Les 10 des modèles les plus immatriculés depuis le début de l’année. On y trouve les modèles suivants :

  1. Renault Clio
  2. Peugeot 208
  3. Dacia Sandero
  4. Citroën C3
  5. Peugeot 2008
  6. Renault Captur
  7. Peugeot 308
  8. Tesla Model Y
  9. Dacia Duster
  10. Fiat 500

Non seulement la Tesla Model Y a gagné une place et a remplacé le Dacia Duster en 8ème position sur l’année, mais elle enregistre également une progression spectaculaire en septembre de 300 %.

Le top 5 des véhicules électriques immatriculés en 2023

Si on ne prend que les véhicules électriques, la Model Y se trouve aussi en première place du classement des modèles électriques immatriculés en septembre :

  1. Tesla Y : 27458 unités
  2. Dacia Spring : 21103 unités
  3. Peugeot e-208: 19074 unités
  4. Fiat 500 e : 17450 unités
  5. Renault Megane e-Tech : 12649 unités

Tesla progresse d’ailleurs de +150,63 % depuis le début de l’année, là, où Citroën enregistre une perte de -3,09%, Peugeot une progression insignifiante de 0,48% et Renault tout de même un beau +17,94%.

 

 

Sources :

pfa-auto.fr
ccfa.fr
aaa-data.fr

Richard G.
Publié par
Co-fondateur de Cartegrise.com
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche