Faire ma carte grise en ligne

0

En ce moment, le sujet des carburants est omniprésent. Tous les médias en parlent, et il y a de quoi. L’actuel mouvement de grève contre la réforme des retraites a mis de nombreux stations-service en difficulté d’approvisionnement. La décision du Conseil vendredi dernier risque de ne pas arranger la situation. De plus, cette pénurie pourrait bien impacter le prix à la pompe. Explications !

Accalmie de la pénurie de carburant

Alors que la situation était plutôt calme sur la majorité du territoire, le quart nord-ouest de la France reste toujours dans une situation difficile. C’est notamment dans les départements de l’Ile-de-France, le Loir-et-Cher, l’Indre et l’Indre-et-Loire que vous avez toujours le plus de difficulté à trouver de l’essence.

Selon Le Figaro, à Paris, 32,7 % des stations-service sont en pénurie, mais uniquement 2 % d’entre elles en pénurie totale. Sur l’ensemble de la région parisienne, en moyenne plus de 17 % des stations sont en difficulté.

 

Carte pénurie carburant FIGDATA

Source : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/penurie-de-carburant-19-departements-deja-touches-20230413

 

Toutefois, avec le déblocage des raffineries, la situation commençait tout doucement à s’améliorer après un pic pendant le weekend de Pâques. Toutefois, depuis l’annonce de la décision favorable du Conseil Constitutionnel, le taux de rupture augmente légèrement tous les jours.

Sur l’ensemble du territoire, au total 4,6 % des stations manquaient d’au moins un carburant lundi – contre 9,3 % le lendemain du lundi de Pâques. La situation est sensiblement identique pour celles en rupture totale 1,3 % contre 2,2 %.

 

Evolution de la pénurie de carburant en France FIGDATA

Source : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/penurie-de-carburant-19-departements-deja-touches-20230413

 

Après le déblocage des raffineries, il faut relancer la production ce qui ne se fait malheureusement pas du jour au lendemain. Vous devrez donc patienter encore une à deux semaines minimum avant que la situation revienne à la normale. Le tout bien entendu sous condition qu’il n’y ait pas de nouveau blocage des raffineries !

Un impact direct sur les prix des carburants

Bien que le prix des différents carburants se soit un peu stabilisé en fin 2022, il est reparti à la hausse depuis Janvier – à part celui du gazole. La grève a eu un impact direct notamment sur le prix de l’essence. Pourquoi ?

Selon le président de la branche stations-service du syndicat professionnel Mobilians, Francis Pousse, la France est – en temps normal – autosuffisante en essence. Mais le blocage des raffineries a obligé la France à compenser et d’acheter de l’essence sur le marché au prix fort. Bien sûr, les vendeurs ne sont pas dupes, la grève contre la réforme des retraites fait la Une également à l’étranger.

Ce surcoût se ressent actuellement sur le prix à la pompe – toujours selon les dires de Francis Pousse. En effet, depuis la mi-mars, les prix des différentes essences (SP98, SP95, E10) ne cessent d’augmenter :

 

Evolution du prix des carburants FIGDATA

Source : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/penurie-de-carburant-19-departements-deja-touches-20230413

 

Par ailleurs, TotalEnergies a annoncé vendredi dernier, élargir « momentanément » le gel des prix à tous les carburants confondus. Pour rappel, fin février, le groupe s’était engagé à vouloir plafonner le prix du gazole et de l’essence à 1,99 € le litre pour toute l’année 2023.

On verra bien l’évolution dans les prochaines semaines.

Vanessa Lenormand
Publié par
Responsable rédactionnel
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche