Faire ma carte grise en ligne

0

Depuis la guerre en Ukraine, les prix des carburants se sont envolés et le mouvement de grève n’a certainement pas amélioré la situation. Mais pourquoi les carburants sont de plus en plus chère en France ? Laissons essayer d’y voir un peu plus clair.

Pourquoi la guerre en Ukraine impacte le prix du carburant en France ?

La réponse est relativement simple : la Russie est l’un des principaux producteurs et exportateurs de pétrole du monde entier. En 2021, 9,5 % du pétrole brut importé par la France venait de Russie. Même chose pour le gazole, 25 % du gazole importé en 2020 provenait de Russie, ce qui équivaut à environ 6 millions de tonnes de gazole.

Au début de la guerre en Ukraine, c’est l’inquiétude des marchés qui a fait grimper le prix du baril de Brent. L’annonce d’un éventuel embargo a fait flamber son prix. Cet embargo est désormais acté : le 5 décembre 2022 entrait en vigueur l’embargo de l’Union Européen sur le pétrole russe. Puis, le 5 février 2023 suivait l’embargo sur le gazole russe.

L’Europe – et donc la France – doit s’approvisionner ailleurs comme aux Etats-Unis ou au Moyen-Orient. Et le prix de ce pétrole non-russe est plus élevé.

L’impact du mouvement social également non-négligeable

Les blocages des raffineries lors du récent mouvement de grève contre la réforme des retraites ont également provoqué un surcoût. En effet, pour pouvoir approvisionner les stations-services, la France a dû acheter les carburants en urgence ailleurs.

Malheureusement, les achats d’urgence ne se font jamais à des prix avantageux. Et ce surcoût se fait sentir à la pompe. Mais il devrait normalement s’estomper avec la reprise de l’activité des raffineries françaises et l’écoulement des stocks de ces carburants « chers ».

Augmentation du dispositif des certificats d’économie d’énergie

En France, les distributeurs de carburant et autres fournisseurs d’énergie doivent respecter les obligations du dispositif de certificat d’économie d’énergie. Par le biais de ce dispositif, les pouvoirs publics imposent aux fournisseurs d’énergie de réaliser des économies d’énergie comme expliqué sur le site du Ministère de la Transition Ecologique.

Ainsi, les distributeurs de carburant doivent non seulement promouvoir, mais également financer partiellement ou intégralement des travaux d’économies d’énergie. Les objectifs de ce dispositif ont augmenté pour 2023.

Cela pourrait expliquer pourquoi le prix le prix hors taxe à la pompe est plus élevé en France que dans les autres pays européens. A cela, s’ajoute en plus un taux de taxation plus élevé que la moyenne européenne. En France, la fiscalité représente environ 60 % du prix du carburant.

Hausse du prix du biocarburant

L’inflation, notamment depuis le début de la guerre en Ukraine, touche tous les secteurs y compris l’agro-alimentaire. Vous vous demandez pourquoi nous vous parlons d’agro-alimentaire maintenant ? C’est simple, le biocarburant est produit à partir de matières premières agricoles comme le blé, le maïs ou la betterave.

Or en France, beaucoup de véhicules essence roulent au SP95-E10 – il s’agit là d’ailleurs d’une spécificité française. Ce carburant contient un peu plus de 8 % de bioéthanol. La hausse du prix du bioéthanol impacte donc directement le prix de l’essence SP95.

Malheureusement, la tendance pour 2023 s’annonce à encore plus d’inflation sur les prix des carburants – à moins qu’il y a de nouvelles mesures gouvernementales pour contenir la flambée des prix.

Vanessa Lenormand
Publié par
Responsable rédactionnel
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche