Catégories : Actualités

Comme nous l’avions indiqué dans notre article du 26 mars 2018, la vignette antipollution est désormais obligatoire à Rennes. Depuis ce lundi, 1er octobre, seuls les véhicules portant une vignette Crit’Air sur leur pare-brise seront autorisés à circuler dans cette agglomération de l’Ille-et-Vilaine (35).

 

Certificat de qualité de l’air en bref

La vignette anti-pollution Crit’Air qui sert principalement à la régulation du trafic notamment en périodes de fortes pollutions, ou dans les Zones à Circulation Restreinte (ZCR). Le certificat catégorise les véhicules en six classes :

 

- 0 émissions moteur (vignette verte) :

  • Concerne tous les véhicules 100 % électriques et hydrogènes

- Classe 1 (vignette violette) :

  • Tous les véhicules gaz ou hybrides rechargeables
  • Tous les véhicules essence, Euro 5 et 6, à partir du 1er janvier 2011

- Classe 2 (vignette jaune) :

  • Tous les véhicules essences, Euro 4, entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus
  • Tous les véhicules diesel, Euro 5 et 6, à partir du 1er janvier 2011

- Classe 3 (vignette orange) :

  • Tous les véhicules essences, Euro 2 et 3, entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 inclus
  • Tous les véhicules diesel, Euro 4, entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus

- Classe 4 (vignette marron) :

  • Tous les véhicules diesel, Euro 3, entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus

- Classe 5 (vignette grise) :

  • Tous les véhicules diesel, Euro 2, entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 inclus

 

Les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 1997 ou de norme Euro 1 ne sont pas éligibles à la vignette antipollution et ne sont, de ce fait, pas autorisés à rouler lors des pics de pollution ou dans des ZCR. Seule exception est faite pour les véhicules avec carte grise de collection.

 

La demande de certificat de qualité de l’air se fait en ligne sur le site de Crit’Air et depuis le 1er mars 2018, son coût a été fixé à 3,62 € (frais d’acheminement compris).

 

Circulation différenciée en cas de pic de pollution à Rennes

A l’instar des villes de Paris, Toulouse, Lyon, Lille, Strasbourg et Grenoble, la ville de Rennes a instauré depuis ce lundi la circulation automobile différenciée en cas de pic de pollution. Cette différenciation est rendue possible grâce à la classification des véhicules en 6 catégories Crit’Air. En effet, le certificat de qualité de l’air classe les véhicules selon leur niveau d’émission de polluants, leur âge et leur motorisation avec à la clé des avantages pour les véhicules les moins polluants.  Ces véhicules pourront bénéficier d’autorisation de stationnement et de circulation même en cas de restriction de circulation lors des épisodes de pic de pollution.

 

A Rennes, à partir du 4eme jour de pollution, les véhicules les plus polluants (catégories 6 ou sans vignette) ne pourront plus circuler. Dès le 6eme jour de pollution, cette restriction s’étendra également sur les véhicules des catégories 4 et 5 ce qui représente un véhicule sur 4. Cette interdiction de circulation concerne le périmètre de Rennes intra-rocade et les contrevenants risquent des amendes de 68€ pour les voitures et de 135 € pour les poids-lourds.

 

Pour inciter les Rennais à l’utilisation des transports en commun, Rennes Métropole a mis en place un titre de transport nommé « Pass Qualité Air » qui sera activé lors des épisodes de restriction de la circulation pour pic de pollution. Ce pass, disponible pendant toute la durée de l’alerte pollution, sera valable toute la journée et coûtera 1,50 € au lieu de 4,10 € en temps normal. Il sera utilisable sur tout l’ensemble du réseau STAR (métro, bus, parcs relais) et du service Handistar et pourra être acheté dans les stations métro et les agences commerciaux ainsi qu’auprès des conducteurs de bus STAR.

 

Avec cette mesure, les autorités espèrent une réduction de 42% des émissions de dioxyde d'azote et de 43,5% des particules fines – principaux acteurs de la pollution de l’air qui seraient à l’origine de 48.000 décès prématurés chaque année, selon les estimations du Ministère de la Transition Écologique.

 

L'équipe de Cartegrise.com

Commentaires