Faire ma carte grise en ligne

0

Immatriculations des voitures neuves
  • 914 906 immatriculations depuis le 1er Janvier 2024
  • + 2,8 % comparé au premier semestre 2023
  • - 21,6 % par rapport à 2019
Nombre de commandes
  • 939 974 commandes depuis le 1er Janvier 2024
  • + 10,1 % par rapport au premier semestre 2023
  • - 20,8 % comparé au premier semestre 2019
Les immatriculations de voitures électriques/ hybrides
  • VN électriques :
    • 178 416 immatriculations de VN électriques au premier semestre 2024
    • + 29,4 % comparé au premier semestre 2023
  • VN hybrides :
    • 354 214 immatriculations de voitures hybrides neuves au premier semestre 2024
    • + 25,1 % par rapport au premier semestre 2023
Le marché de l’occasion
  • 2 715 145 immatriculations depuis 1er Janvier 2024
  • + 2,9 % comparé au premier semestre 2023
  • - 6,4 % par rapport à 2019

Jauge montrant l'évolution du marché automobile S1 2024

Une fausse bonne santé du marché des voitures neuves au premier semestre 2024 ?

  • 914 906 immatriculations depuis le 1er Janvier 2024
  • + 2,8 % comparé au premier semestre 2023
  • - 21,6 % par rapport à 2019

 

Avec ses 914 906 immatriculations de voitures (VP) neuves, 2024 fait - pour l’instant - mieux que 2023. En effet, comparé au premier semestre 2023, les immatriculations sur les 6 premiers mois de 2024 sont en hausse de + 2,8 %. Toutefois, Mai et Juin en déficit (respectivement - 2,9 % et - 4,8 %) viennent réduire cette augmentation.

Sur l’ensemble de ce semestre, les immatriculations restent avec - 21,6 % loin du niveau de 2019, l’année de référence avant Covid et la crise du marché automobile.

Au premier semestre 2024, les loueurs avec une évolution de + 20 % et les immatriculations en véhicules de démonstration (+ 8 %) contribuent à l’augmentation des immatriculations. Alors que les particuliers et les sociétés sont beaucoup plus timides :

  • + 1 % pour les particuliers
  • - 4 % pour les sociétés

Au mois de juin, ce comportement est encore plus marqué : - 9 % pour les immatriculations par les particuliers et - 6 % pour les sociétés !

Les tendances sont plus ou moins les mêmes sur les marchés européens comparables à celui de la France : Allemagne, Espagne et Italie. Sur les 5 premiers mois de 2024 - l’ACEA n’a pas encore publié les données du mois de Juin - les marchés enregistrent des progressions timides, mais semblables :

  • Allemagne : + 5,2 %
  • Espagne : + 6,8 %
  • France : + 4,9 %
  • Italie : 3,4 %

Les commandes de voitures neuves sauvées par le leasing social

  • 939 974 commandes depuis le 1er Janvier 2024
  • + 10,1 % par rapport au premier semestre 2023
  • - 20,8 % comparé au premier semestre 2019

 

La progression de + 10,1 % par rapport au premier semestre 2023 pourrait faire croire à une nette amélioration de la situation. Mais en y regardant dans le détail, on s’aperçoit très vite que ce n’est pas le cas.

En effet, presque 40 % des 939 974 commandes de voitures neuves du semestre ont été faites en Janvier et Février. Leur nombre en Janvier (198015 unités) avait même frôlé le niveau de 2019 (- 2,6%) ! Avec la fin anticipée du leasing social, les commandes ont dégringolé pour finalement avoisiner le niveau de 2023.

En Juin, les commandes dépassent tout juste le niveau de Juin 2023 d’un petit + 1,1 %. Puis, sur les 6 premiers mois cumulés, elles restent - 20,8 % sous le niveau de 2019.

Le delta se creuse entre les immatriculations et les commandes

  • 914906 immatriculations
  • 939974 commandes
  • Différence : + 2,7 %

 

Même si sur l’ensemble du semestre, les commandes restent légèrement supérieures aux immatriculations (+ 2,7 %), ce ratio résulte uniquement des commandes artificiellement poussées par le leasing social. En effet, en Janvier, premier mois du leasing social, les commandes dépassaient les immatriculations de + 61,9 % !

Depuis la fin du leasing social en Février, la tendance s’est inversée pour arriver à un delta de - 16,0 % entre les commandes (152 613 unités) et les immatriculations (181 712 unités) en Juin. Une évolution qui peut présager un deuxième semestre compliqué pour les ventes de voitures neuves si elle s’installe dans le temps.

Immatriculations par carburants : les français préfèrent l’hybride

Tandis que l’essence était encore la carburation préférée des Français au premier semestre 2023, l’hybride l’a détrôné et occupe désormais la première place du podium avec une part de marché de 38,7 % (moyenne sur le premier semestre 2024). La tendance est même à la hausse, puisque sa part de marché est de 42 % en Juin 2024.

L’électrique reste en troisième position sur l’ensemble des 6 premiers mois de 2024 avec une part de marché (19,5 %) qui augmente par rapport à la même période de 2023 au détriment des parts de marché du diesel et des autres carburants alternatifs. Toutefois, l’engouement vers l’électrique commence doucement à s’essouffler, réduisant sa part de marché à 16,4 % en Juin.

L’hybride arrive en tête également en Espagne et en Italie, alors qu’il n’occupe que la deuxième place en Allemagne. Les Allemands préfèrent d’ailleurs l’essence, l’électrique arrive - étonnement - qu’en quatrième position chez eux derrière le diesel !

La France est, par ailleurs, le seul de ces quatre pays à préférer l’électrique au diesel :

  • 178416 immatriculations de VN électriques au premier semestre 2023
  • + 29,4 % comparé au premier semestre 2023

 

Le leasing social a également poussé les immatriculations de voitures électriques neuves en début d’année. Leurs immatriculations se sont envolées en Février 2024 pour atteindre un niveau historique de 45 843 véhicules. Il s’agissait de quasiment un tiers des voitures neuves immatriculées ce mois-là.

Depuis, les immatriculations ont décroché et passent même en dessous du niveau de 2023 en Juin (- 10,4 %) :

L’électrique subit plus au moins le même sort dans nos pays voisins, avec un désamour beaucoup plus marqué en Allemagne. En effet, les immatriculations de voitures électriques neuves passent de + 23,9 % en Janvier à - 15,9% en Mai.

D’autres pays, connus pour être très écologistes, tournent également le dos à l’électrique comme c’est le cas par exemple en Suède avec - 20,7 % sur les 5 premiers mois de 2024 ou la Finlande avec - 29,0 % !

La voiture hybride : le nouveau chouchou des Français

  • 354214 immatriculations de voitures hybrides neuves au premier semestre 2024
  • + 25,1 % par rapport au premier semestre 2023

 

Alors que les immatriculations des voitures électriques dégringolent au premier semestre, celles des voitures hybrides décollent : + 25,1 % sur l’ensemble des 6 premiers mois de 2024 avec 354 214 immatriculations.

Rien qu’au mois de Juin, les Français ont immatriculé 76 248 voitures hybrides neuves, +32,0 % de plus qu’en Mai et + 19,1 % par rapport à Juin 2023 :

Comme pour l’électrique, l’évolution pour l’hybride est la même dans les quatre pays comparés sur les 5 premiers mois de 2024, avec toutefois une augmentation moins marquée en Italie :

  • Allemagne : 365 545 immatriculations (+ 12,5 %)
  • Espagne : 179 044 immatriculations (+ 22,1 %)
  • France : 277 960 immatriculations (+ 26,9 %)
  • Italie : 304 673 immatriculations (+ 8,9 %)

C’est encore une fois les Allemands qui hésitent un peu plus que les autres avec un nombre d’immatriculations sous le niveau de 2023 en Mars (- 1,2 %) et en Mai (- 0,3 %).

Marché de l’occasion : les immatriculations remontent très légèrement sur le premier semestre

  • 2715145 immatriculations depuis 1er Janvier 2024
  • + 2,9 % comparé au premier semestre 2023
  • - 6,4 % par rapport à 2019

 

Tandis que le marché reste stationnaire en Juin (+ 0,1 %), les immatriculations sont en légère hausse sur l’ensemble du semestre. Avec 2 715 145 immatriculations depuis le 1er Janvier 2024, le marché de l’occasion dépasse le niveau de 2023 de + 2,9 %. Il reste néanmoins - 6,4 % en dessous du niveau de l’année 2019.

Les motorisations thermiques restent en position de force pour les voitures d’occasion

Comme l’année dernière, les positions des différents carburant restent inchangées, avec des parts de marché toutefois différents. Le diesel cède quelques pourcents en faveur de l’hybride et de l’électrique notamment :

Les tops des ventes : les véhicules préférés des Français

Découvrez ci-après les marques et modèles préférés des Français au 1er semestre 2024 :

Voitures neuves : le top 5 des marques

Position Marque Immatriculations Part de marché Progression
1 Renault 149 987 16,39 % + 4 %
2 Peugeot 129 302 14,13 % - 3 %
3 Dacia 75 742 8,28 % - 6 %
4 Citroën 65 526 7,16 % - 2 %
5 Toyota 65 256 7,13 % + 29 %

Sans grande surprise, Renault maintient sa place de leader avec plus de 20 000 immatriculations de plus que Peugeot. La marque au lion préserve sa deuxième place malgré un recul de - 3 % sur le premier semestre 2024.

Dacia et Citroën finissent également dans le rouge avec respectivement - 6 % et - 2 %. C’est avec une belle progression de + 29 % que Toyota se hisse en cinquième place des marques préférées des Français. La Yaris, voiture hybride neuve la plus vendue au premier semestre 2024, y est surement pour quelque chose.

Top 10 meilleures ventes de voitures neufs

Position Modèle Immatriculations Progression
1 Peugeot 208 51 030 + 9 %
2 Renault Clio 48 455 + 2 %
3 Dacia Sandero 41 263 + 16 %
4 Citroën C3 31 465 + 8 %
5 Peugeot 2008 29 469 + 4 %
6 Renault Captur 27 175 + 5 %
7 Peugeot 308 21 064 - 11 %
8 Dacia Duster 18 664 + 9 %
9 Toyota Yaris 17 493 + 25 %
10 Peugeot 3008 15 518 + 25 %

Top 3 des modèles électriques au 1er semestre 2024

Top 3 des modèles hybrides neuves au 1er semestre 2024

Top 10 meilleures ventes des voitures d’occasion

Position Modèle Immatriculations Progression
1 Renault Clio 175 577 + 4 %
2 Citroën C3 90 809 + 9 %
3 Peugeot 208 85 139 + 14 %
4 Volkswagen Golf 68 461 - 2 %
5 Peugeot 308 66 900 + 3 %
6 Renault Twingo 65 047 - 1 %
7 Renault Mégane 61 077 - 5 %
8 Peugeot 3008 52 118 + 8 %
9 Volkswagen Polo 50 552 + 0%
10 Peugeot 206 48 816 - 9 %
Richard G.
Publié par
Co-fondateur de Cartegrise.com
COMMENTAIRES
Effectuez vos démarches carte grise ici en moins de 5 minutes !

Commencez ma démarche