PLAQUE D’IMMATRICULATION ESPAGNE

Cartegrise.com vous donne sur cette page toutes les explications et renseignements intéressant concernant la plaque espagnole.

Quelle est la plaque d'immatriculation de l’Espagne ?

Comme toutes les plaques d’immatriculation des autres pays de l’Union Européenne, la plaque espagnole doit respecter les normes européennes. Ainsi, elle doit obligatoirement comporter l’eurobande avec les étoiles européennes et l’identifiant national. La plaque espagnole a le même format qu’en France : 520 x 110 mm. En Espagne, uniquement les plaques moto ont un format carré.

Depuis l’an 2000, le numéro d’immatriculation espagnol suit une numérotation nationale commençant par 4 chiffres suivi de 3 lettres. Comme en France, le numéro d’immatriculation ne comprend donc plus d’identifiant territorial. En effet, de 1971 à 2000, les plaques d’immatriculation en Espagne indiquaient la province de résidence du propriétaire. L’immatriculation espagnole commençait alors par l’identifiant provincial (1 ou 2 lettres), suivi de 4 chiffres et deux lettres. Le nouveau système d’immatriculation espagnol est censé permettre l’immatriculation de 80 millions de véhicules.

Vous avez acheté un véhicule en Espagne ? Ou vous déménagez avec votre véhicule espagnol en France ? Cartegrise.com est votre partenaire reconnu pour l’immatriculation et l’obtention de plaques françaises pour votre véhicule espagnol. Quelques clics suffisent, alors n’attendez plus !

carte grise

Ligne Info Carte Grise

0 892 882 300
Service 0.80 € /min
+ prix appel
 

Du lundi au vendredi 9h30-12h30 / 13h30-18h00

Comment lire une plaque espagnole ?

Conformément aux normes européennes, la plaque espagnole comprend comme indiqué un peu plus haut, l’eurobande bleue à gauche. Celle-ci indique l’identifiant national « E » de l’Espagne avec les étoiles du logo européen. L’écriture du numéro d’immatriculation se fait en lettres capitales noires sur fond blanc rétro-réfléchissant.

Le numéro d’immatriculation espagnol est composé de 4 chiffres suivis de 3 lettres : 1234 BCD. La numérotation se fait au niveau national. Les lettres du numéros d’immatriculation comprennent uniquement des consonnes (à part Q et Ñ) et une seule voyelle : Y. Si vous rencontrez un véhicule espagnol avec des plaques différentes, il s’agit soit encore d’une ancienne immatriculation ou alors d’une plaque espagnoles spéciale.

Les anciennes plaques espagnoles commençaient par des lettres avant d’indiquer des chiffres (entre 0000 et 9999) et encore des lettres. Les premières lettres ayant été le code de la province, une voiture venant de Madrid arborait un numéro d’immatriculation du style M 1234 BM tandis que le numéro d’immatriculation de la ville de Séville commençait par SE, Barcelone par B et Murcia par MU pour vous en donner que quelques exemples.

Si la plaque espagnole que vous avez vue ne correspondait pas à cela, il s’agissait donc d’une plaque spéciale. Il existe plusieurs types de plaques spéciales en Espagne : blanches, rouges, bleues, vertes et jaunes. Chaque couleur est réservée à un usage spécifique :

  • Plaque spéciale blanche : administration espagnole et immatriculations spéciales
    Le numéro d’immatriculation des plaques des administrations espagnoles commence par des lettres (CNP pour la Police Nationale, EA pour l’armée de l’air et ET pour l’armée de terre, MF pour le Ministère des Travaux Publics, etc.). Il existe deux immatriculations spéciales : les véhicules historiques caractérisés par « H » et les voitures en transit temporaire reconnaissables par « T ».
  • Plaque bleue : véhicules de transport avec chauffeur et organisme internationaux
    Si le numéro d’immatriculation est blanc, il s’agit d’un taxi ou d’un VTC. Autrement, il s’agit d’un organisme international comme la Commission Européenne, par exemple. Tous les numéros d’immatriculation espagnols des organismes internationaux commencent par OI suivi du numéro d’identifiant de l’organisme et du véhicule.
  • Plaque rouge : remorques de camions, corps diplomatiques, plaques provisoires
    Comme les autres plaques spéciales, les plaques rouges peuvent avoir plusieurs significations. Si le numéro d’immatriculation est écrit en caractères noires et commence par R, il s’agit d’une remorque de camion. Comme en France, les plaques diplomatiques indiquent CD pour « corps diplomatiques ». Le numéro d’immatriculation est écrit blanc. Il en est de même pour les plaques provisoires et les tests-cars pour lesquels le numéro d’immatriculation espagnol commence soit par « S » ou « V ».
  • Plaque verte : corps consulaire, véhicules importés non-dédouanés
    Les numéros d’immatriculation des corps consulaires commencent par « CC » suivi de deux groupes de chiffres permettant l’identification du Pays et du véhicule. Les plaques espagnoles des véhicules importés qui n’ont pas été dédouanés comportent le numéros d’immatriculation commençant par « P » en lettres blanches.
  • Plaque jaune : employés consulaires des services techniques administratifs, deux-roues de moins de 50 cm3
    Les plaques diplomatiques des employés consulaires avec passeport service commencent par TA et permettent l’identification exacte à l’aide du numéro de pays et de véhicule. Une petite plaque jaune indiquant un numéro d’immatriculation commençant par C concerne un scooter ou une moto de moins de 50 cm3.


Comment faire une carte grise espagnole ?

Si vous avez une résidence secondaire en Espagne ou que vous envisagez d’y déménager, vous devez envisager l’immatriculation de votre véhicule en Espagne, surtout si votre résidence devient permanente. Tout d’abord, vous devez obtenir un numéro d’identification des étrangers appelé « NIE » qui vous sera indispensable pour toutes vos démarches administratives.

Pour immatriculer votre véhicule français en Espagne, vous devez le passer au contrôle technique espagnol avant de pouvoir entamer votre demande de carte grise espagnole. Ensuite, vous devrez vous rendre au bureau de la « Dirección de Tráfico » ce qui correspond à notre préfecture. Vous devrez présenter les documents suivants en originaux et photocopies :

  • Votre NIE
  • Certificat d’enregistrement auprès de la mairie de votre résidence appelé « Empadronamiento »
  • Votre pièce d’identité
  • Votre permis de conduire
  • La carte grise de votre véhicule
  • Demande de certificat d’immatriculation espagnole appelé « solicitud de matriculación »
  • Certificat du contrôle technique
  • Justificatif de paiement de la taxe sur les véhicules appelée « Impuesto sobre vehículos de tracción mecánica » (IVTM)

Si la carte grise française n’est pas à votre nom, vous devrez fournir la facture d’achat qui doit montrer le montant de TVA ainsi que sa traduction.

Une fois votre véhicule immatriculé, vous pourrez alors l’assurer et obtenir vos plaques espagnoles.

Comment immatriculer une voiture qui vient d’Espagne ?

Si au contraire, vous venez de déménager en France avec votre véhicule espagnol ou que vous en avez acheté un en Espagne, vous devez obtenir une carte grise française. Première étape de l’immatriculation en France : vous devez obtenir le quitus fiscal auprès de votre centre des impôts français.

L’Espagne faisant partie de l’Union Européenne, les véhicules espagnols disposent dans la grande majorité une réception communautaire qui permet leur immatriculation dans tous les pays de l’UE. Aucune homologation complémentaire n’est nécessaire. Il vous suffit de fournir le certificat de conformité CE lors de votre demande d’immatriculation.

Cartegrise.com vous permet de calculer le prix de votre immatriculation et d’obtenir gratuitement la liste des documents nécessaire à l’immatriculation de votre véhicule importé d’Espagne. Notre équipe vous conseillera et vous accompagnera tout au long du processus d’obtention de carte grise. Vous pouvez également commander vos plaques d’immatriculation françaises en quelques clics seulement :

Vos plaques d'immatriculation en 3 clics :