COMMENT LIRE ET COMPRENDRE VOTRE CARTE GRISE ?

Explications concernant tous les champs visibles sur un certificat d'immatriculation.

Apprendre à lire et calculer le prix d'un certificat d'immatriculation

Pour immatriculer un véhicule, il est nécessaire de bien comprendre chaque rubrique du certificat d’immatriculation.

Le prix de votre nouvelle carte grise sera calculé en fonction de votre lieu d’habitation, du genre (case J.1 de la carte grise), de la puissance fiscale (case P.6), de l’énergie du moteur (case P.3), des émissions de CO2 (case V.7) et de la date de la mise en circulation du véhicule (case B). Cela vaut pour tous les types de véhicule : automobiles, cyclomoteurs, poids lourds, voitures de collection...

Tous ces éléments apparaissent sur l'ancien certificat d'immatriculation que le vendeur vous aura remis au moment de la vente. Ce certificat vous permettra de réaliser les démarches nécessaires afin d'obtenir une carte grise à votre nom, et cette dernière retranscrira évidemment les mêmes caractéristiques. En parallèle, vous devrez conserver durant 5 ans cette ancienne carte grise. Elle pourrait vous être demandée par les forces de l'ordre en cas de contrôle. 

Cartegrise.com vous permet ci-dessous de calculer le coût de votre carte grise et vous décrypte également l'ensemble des éléments afin de lire et mieux comprendre les informations de votre certificat d’immatriculation. Cette page concerne uniquement le nouveau système (SIV – système d’immatriculation des véhicules). L’ancienne carte grise (format FNI) n’est pas développée ici. Pour connaître en quelques secondes le coût de votre carte grise, quel que soit votre véhicule ou votre lieu d'habitation, utilisez notre simulateur de taxe ci-après. Vous pourrez ensuite faire une demande de carte grise en ligne sur notre site Internet.

Ligne Info Carte Grise

0 892 882 300
Service 0.80 € /min
+ prix appel
 

Du lundi au vendredi 9h30-12h30 / 13h30-18h00

A. Numéro d'immatriculation

On retrouve le numéro d’immatriculation qui est "attribué à vie" au véhicule sous le format AB-123-CD. C'est ce numéro que l’on retrouve sur les plaques d'immatriculation du véhicule.

B. Date de la première immatriculation du véhicule


La date de la première immatriculation du véhicule correspond à la date à laquelle le véhicule a été autorisé pour une mise en circulation (= date d’édition de la première carte grise).

C. Informations sur le(s) propriétaire(s) du véhicule


C.1 
Nom et prénom du propriétaire du véhicule : 
identité de l’acheteur du véhicule, nom et prénom identiques à ceux inscrits sur le certificat de cession.

C.4 a Mention précisant que la personne indiquée en C.1 est propriétaire du véhicule

C.4.1 Nom et prénom du ou des co-titulaires du véhicule : identité du (ou des) éventuel(s) cotitulaire(s) pouvant disposer du véhicule. Ces personnes doivent apparaitre sur le certification de cession et sur le formulaire de demande d’immatriculation.

C.3 Adresse complète où le véhicule est immatriculé : l’adresse indiquée est l’adresse de résidence du titulaire principale du véhicule. Tous les courriers concernant le véhicule seront automatiquement envoyés à cette adresse : carte grise originale, contraventions, etc. En cas de changement d’adresse, le titulaire reçoit une étiquette qu’il colle à cet endroit.

D. Informations générales concernant le véhicule

D.1 Marque du véhicule : Nom de la marque du véhicule écrit en toute lettre.

D.2 Type, Variante, Version (si disponible) du véhicule : code utilisé reprenant le type, la variante et la version du véhicule.

D.2.1 Code National d’Identification du type : ce numéro CNIT est utilisé lors de l’importation d’un véhicule depuis un Etat membre vers un autre Etat membre de l’Union Européenne.

D.3 Dénomination commerciale : C’est le nom commercial du véhicule (exemple TWINGO ou 307).

E. Numéro d’identification du véhicule

Ceci est le numéro unique d’identification (ou numéro de série) du véhicule. On retrouve ce numéro à plusieurs endroits dans le véhicule afin de pouvoir identifier le véhicule en cas d’accident. Il s'agît du numéro VIN (Véhicle Identification Number).

F. Information sur les masses maximales du véhicule

F.1 Masse en charge maximale techniquement admissible, sauf pour les motocyclettes (en kg) : cette masse est établie par le constructeur, anciennement connu sous le nom de P.T.A.C. : Poids Total Autorisé en Charge. Si ce poids est dépassé, le véhicule peut devenir incontrôlable notamment au niveau du freinage et de la tenue de route.

F.2 Masse en charge maximale admissible du véhicule seul dans l’Etat membre d’immatriculation (en kg) : c’est la masse établie par le pays où le véhicule est immatriculé, elle ne concerne que le véhicule.

F.3 Masse en charge maximale admissible de l’ensemble dans l’Etat membre d’immatriculation (en kg) : c’est la masse établie par le pays où le véhicule est immatriculé, elle prend en compte la masse du véhicule + la masse de tout autre dispositif tracté par le véhicule.

G. Masse du véhicule en service avec carrosserie et dispositif d’attelage en cas de véhicule tracteur de catégorie autre que M1 (en kg)

Anciennement connu sous le nom de P.T.R.A, Poids Total Roulant Autorisé. Cette masse correspond à celle du poids du véhicule en l’état incluant la masse du conducteur (+80kg).

G.1 Poids à vide national 

H. Période de validité du Certificat d’Immatriculation

Sauf cas particulier, cette période est illimitée et le champ reste vide.

K. Numéro de réception par type (si disponible)

Ce numéro est utilisé uniquement si le véhicule est un véhicule d’import (et quelque soit le pays d’origine).

P. Informations sur l’énergie et la puissance du véhicule

P.1 Cylindrée (en cm3) : indique le volume déplacé par le vilebrequin dans le moteur lors d’un aller-retour ou d’un tour dans le cas d’un dispositif rotatif. On exprime couramment cette donnée en litre pour les voitures et en cm3 pour les motocyclettes.

P.2 Puissance nette maximale (en kW) : la puissance nette maximale s’obtient en multipliant le couple du moteur multiplié par sa vitesse de rotation.

P.3 Type de carburant ou source d’énergie : indique par une abréviation le type de carburant du véhicule.

P.6 Puissance administrative nationale : plus connu sous le nom de « Chevaux fiscaux », cette donnée a un lien direct avec le tarif de la carte grise puisque le calcul est directement basé sur nombre de chevaux fiscaux multiplié par le prix du cheval fiscal de la région. Plus le véhicule est puissance plus le coût de la carte grise augmente.

Q. Rapport puissance/masse en kW/kg (uniquement pour les motocyclettes)

Aussi connu sous le nom de puissance massique, il s’obtient en divisant la puissance du moteur par le poids du véhicule. Cette donnée est un indicateur sur l’accélération du véhicule.

S. Informations sur le nombre de places du véhicule

S.1 Nombre de places assises : indique le nombre de places assises maximum pour le véhicule incluant celle du conducteur.

S.2 Nombre de places debout : c’est le nombre de places debout maximum (ex :dans le cas d’un bus).

U. Informations diverses


U.1
 Niveau sonore à l’arrêt (en dB(A)) :
 Indique le niveau sonore du véhicule lorsque celui-ci est à l’arrêt.

U.2 Vitesse du moteur (en min^-1) : Indique la vitesse de rotation du moteur.

V. Informations environnementales


V.7
 Rejet de CO2 (en g/km) :
 indique le taux de CO2 rejeté dans l’air sur un km en conduite de croisière.  Cette donnée est déterminante pour le coût de la carte grise et ne concerne que les véhicules ayant été mis en circulation après juin 2004.

V.9 Indication de la classe environnementale de réception CE : mention de la version applicable en vertu de la directive 70/220/CEE ou de la directive 88/77/CEE.

X. Contrôle Technique


X.1
 Date d’échéance du Contrôle Technique actuel : 
cette date est ensuite mise à jour par les vignettes collées directement sur le Certificat d’Immatriculation lors de chaque contrôle technique.


Y. Détail des taxes de carte grise


Y.1
 Montant de la taxe régionale (tous les montants sont en €)

Y.2 Montant de la taxe pour le développement des actions de formation professionnelle dans les transports (en euros)

Y.3 Montant de la taxe pour gestion du certificat d’immatriculation (en euros)

Y.4 Montant de la taxe pour gestion du certificat d’immatriculation (4,00 €)

Y.5 Montant de la redevance pour acheminement du certificat d’immatriculation (2,76€)

Y.6 Montant total des taxes et de la redevance (Y.1+Y.2+Y.3+Y.4+Y.5)

Z. Mentions spécifiques :  


La lecture de ces repères est commun à toutes les cartes grises des Etats membres de l’Union Européenne. Cependant certains d’entre eux sont facultatifs, ceci explique le saut de certains repères. Les mentions spécifiques concernent les véhicule de collection, les véhicules écoles, etc.

Certificat Provisoire d'Immatriculation (CPI) : savoir le lire et le comprendre

Ce document est une carte grise temporaire qui vous permet de circuler le temps de recevoir le certificat d'immatriculation définitif. Toutefois, il n'est pas autorisé de circuler à l'étranger avec et ce document n'est valable qu'un mois le temps de recevoir sa carte grise définitive par recommandé en provenance de l'Imprimerie Nationale située à Charleville-Mézières (08). 


Le CPI réunit toutes les informations présentes sur une carte grise comme le nouveau numéro d'immatriculation, l'identité du nouveau titulaire du véhicule, les caractéristiques techniques du véhicule, la date de mise en circulation du titre ou encore le montant des taxes payées au Trésor Public.