Catégories : Sécurité Routière

En cette pleine période estivale, la question va forcément se poser pour la plupart des automobilistes ayant tracté une caravane ou une remorque sur la route des vacances : doit-on conserver une boule d'attelage sur son véhicule principal quand on retire la caravane ou la remorque qui y est attelée ? Éléments de réponse dans cet article.


Une boule ou crochet d'attelage : qu'est-ce que c'est ?


Avant toute chose, le crochet d'attelage permet de remorquer facilement une caravane ou une remorque à une voiture, voire un 4x4 par exemple. Système à installer à l’arrière du premier véhicule, la boule de remorquage permet tout simplement de tracter en toute sécurité un autre véhicule qui y est rattaché. Différents modèles existent et nous vous invitons à vous renseigner auprès des revendeurs spécialisés afin d'en savoir davantage.


Est-il possible de garder une boule d'attelage quand on retire une remorque ?


Pour rentrer dans le vif du sujet, le Code de la Route est très explicite sur le sujet : tout élément ou ornement saillant placé à l'arrière d'un véhicule est interdit. On pourrait ainsi croire la boule de remorquage concernée par cette disposition, néanmoins un vide juridique existe autour de cet objet. En effet, la boule d'attelage n'est pas considérée comme un objet contondant ou dispositif dangereux comme le précise l'article R317-27 du Code de la Route.


Ce dernier indique qu'un véhicule « doit être aménagé de manière à réduire autant que possible, en cas de collision, les risques d’accidents corporels, aussi bien pour les occupants du véhicule que pour les autres usagers de la route ». Au final, c'est à l'automobiliste lui-même de considérer la dangerosité ou non de ce qu'il installe sur son véhicule.


Et comme aucun dispositif législatif n'impose un démontage durant les périodes de non-utilisation, une voiture équipée d'un crochet d'attelage à vide ne risque pas d'amende. Il reste conseillé de démonter le système d'attelage, surtout si celui-ci est amovible. De plus en plus d'équipementiers proposent des mécanismes escamotables manuellement (et sans outil !) ou électriquement ! Cela pourrait vous éviter des mauvaises surprises comme nous allons le voir maintenant.


Et en cas de sinistre, quelles conséquences ?


Là encore, il n'a pas de vérité unique lorsqu'il s'agît d'aborder la question d'un accident impliquant un crochet d'attelage. En cas d’accident responsable, votre assureur automobile peut appliquer une exclusion contractuelle qui conduira à un refus d’indemnisation car la boule aura été considérée comme un facteur aggravant qui n'est pas couvert par les conditions du contrat d'assurance (se référer aux exclusions mentionnées dans ledit contrat).


A l'inverse, si vous subissez un sinistre (accrochage ou accident) impliquant un véhicule équipé d'une boule de remorquage, n’hésitez pas à le préciser dans le constat amiable. En effet, selon la gravité des dégâts, faire apparaître une mention de la présence d'un attelage pourrait vous être bien utile au moment d'être indemnisé.


L'équipe de Cartegrise.com

Commentaires