IMMATRICULATION D’UN VEHICULE D’OCCASION ACHETE EN ALLEMAGNE

Cartegrise.com vous apporte toutes les informations utiles et explications pour immatriculer une voiture allemande en France.
CALCULEZ LE PRIX DE LA CARTE GRISE DE VOTRE VOITURE ALLEMANDE
Choisissez votre démarche en ligne
* Champs à remplir obligatoirement.
Simulateur et taxes mis à jour par ©Cartegrise.com - Source : Ministère de l'Intérieur - 2023

Comment immatriculer une voiture d'occasion allemande en France ?

L’immatriculation en France d’une voiture d’occasion allemande nécessite des démarches spécifiques. Toutefois, depuis la mise en place du Plan Préfectures Nouvelle Génération (PPNG) en novembre 2017, il n’est plus possible de demander la carte grise pour une voiture importée d’Allemagne auprès des services régaliens. En effet, la réforme a mené à la fermeture définitive des services d’immatriculation en préfecture.

Tout comme les autres autres formalités de carte grise, l’immatriculation d’une voiture d'occasion achetée en Allemagne (ou aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Royaume-Uni ou en Ukraine) doit se faire en ligne. Même si l’utilisation d’Internet s’est généralisée, vous pouvez également solliciter un garage agréé et habilité par le Ministère de l’Intérieur pour obtenir la carte grise de votre véhicule importé d’Allemagne.

Cartegrise.com vous fournit sur cette page toutes les informations nécessaires concernant les démarches administratives liées à la demande de carte griseen France. Vous y trouverez également la liste des documents pour immatriculer une voiture allemande. N’hésitez pas à faire appel à l’expertise de nos services pour faire la carte grise de votre véhicule importé d’Allemagne en toute simplicité !

carte grise voiture allemande

Comment importer une voiture allemande en France ?

Les raisons sont multiples pour vouloir acheter un véhicule d’occasion en Allemagne. On pourra notamment citer les réductions pouvant aller jusqu’à 30 % ou la réputation des Allemands d’être respectueux et attentifs. Mais qu’en est-il des démarches administratives d’immatriculation d’un véhicule acheté en Allemagne ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’après la vente d’une voiture en Allemagne, cette dernière est supprimée du registre des immatriculations allemand comme il est le cas dans de nombreux autres pays comme la Belgique, l'Autriche, l'Italie, la Suisse, Andorre, Monaco ou l'Espagne. Les plaques d’immatriculation doivent être rendues aux services des immatriculations allemands. Pour pouvoir rapatrier votre nouvelle auto allemande en France, vous avez plusieurs possibilités plus au moins pratiques :

  • Obtenir des plaques provisoires allemandes (Kurzkennzeichen) ; toutefois, celles-ci ne sont valables uniquement sur le territoire allemand – vous devrez obtenir des plaques en WW pour pouvoir circuler en France.
  • Acheter des plaques de transit allemands destinées à l’export (Ausfuhrkennzeichen) ; d’une durée variable (quelques jours à un an), elles permettent de circuler en Allemagne et à l’étranger. Leur coût dépend notamment de la durée de validité, car vous devrez vous acquitter de la taxe sur les véhicules en Allemagne qui y est dû tous les ans.
  • Immatriculer le véhicule de manière provisoire en France en demandant un certificat provisoire d’immatriculation (CPI) en WW.
  • Faire appel à un transporteur pour ramener votre voiture d’Allemagne sur un camion.

Après l’achat, comme pour toute démarche carte grise, le Code de la Route vous accorde un délai d’un mois pour obtenir la carte grise pour un véhicule en provenance de l’étranger. Passé ce délai, vous pouvez être verbalisé par les forces de l’ordre et être soumis à une amende de 4e catégorie de 135 €.

Dans l’objectif d’éviter l’immobilisation du véhicule, et en tenant compte du délai d’instruction d’une demande d’immatriculation d’un véhicule en provenance de l’étranger, il est fortement conseillé de demander, soit en amont ou simultanément, un certificat d’immatriculation provisoire en WW. Celui-ci vous permettra de circuler avec votre véhicule allemand en attendant la réception de votre carte grise définitive.

Information Qu’est-ce qu’un véhicule d’occasion allemand ?

Pour être considéré comme véhicule d’occasion par l’administration fiscale française, la première immatriculation doit dater de plus de 6 mois et la voiture doit avoir parcouru plus de 6000 km. Si ces deux conditions sont remplies, aucune TVA n’est à payer en France pour une voiture d’occasion importée d’Allemagne et l’obtention du Quitus Fiscal est gratuite.

Attention toutefois, si une seule de ces deux critères n’est pas respectée, vous devrez vous acquitter de la TVA en France comme lors de l’achat d’un véhicule neuf – et ce, même si vous avez acheté votre voiture TTC à un garage en Allemagne. Après paiement, il est néanmoins possible de demander le remboursement de TVA à l’administration fiscale allemande.

Quels sont les documents à fournir pour immatriculer un véhicule allemand ?

L’immatriculation d’une voiture d’occasion achetée en Allemagne nécessite la production d’un certain nombre de documents indispensables. Certains devront vous être transmis par le vendeur allemand et vous devrez en demander d’autres.

Cartegrise.com vous donne ci-dessous la liste des papiers obligatoires et les démarches à effectuer :

  • Certificat d’immatriculation allemand 
    Votre vendeur doit vous transmettre au moment de la vente les originaux des deux parties qui constituent la carte grise allemande : « Fahrzeugbrief » et « Fahrzeugschein ».
  • Certificat de conformité européen (COC)
    Vous devez commander ce document auprès du constructeur. Il atteste de la conformité du véhicule aux normes européennes.
  • Quitus fiscal
    Document à demander auprès de votre Centre des Impôts.
  • Demande de certificat d’immatriculation Cerfa 13750*05
  • Contrat de vente (Kaufvertrag) ou facture d’achat à votre nom
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans
    Si la visite technique allemande (TÜV) a plus de 6 mois, vous devez représenter votre voiture au contrôle technique français.
  • Justificatif de domicile de moins de 6 mois
  • Permis de conduire en cours de validité
  • Pièce d'identité (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour, etc.) en cours de validité
  • Attestation d’assurance ou carte verte du véhicule

Si vous effectuez votre démarche auprès d’un professionnel habilité et agréé, vous devrez fournir en plus de ces documents le mandat d’immatriculation Cerfa 13757*03.

Comment lire une carte grise allemande ?

Comme nous vous le disions un peu plus haut, la carte grise allemande est constituée de 2 volets : Zulassungsbescheinigung Teil I (Fahrzeugschein) et Zulassungsbescheinigung Teil II (Fahrzeugbrief). Chacun des deux volets a un rôle spécifique :

Fahrzeugschein (Teil I) :

La première partie de la carte grise allemande représente le titre de circulation du véhicule. Par conséquent, le conducteur d’un véhicule allemand doit toujours avoir ce document sur lui, même s’il n’est pas propriétaire du véhicule.

Le Fahrzeugschein rassemble toutes les informations techniques du véhicule, même s’il n’est pas forcément évident de lire la carte grise allemande. Une grande partie des cases de la carte grise allemande correspondent d’ailleurs à celles de la carte grise française.

En effet, certaines informations obligatoires ont été harmonisées au niveau européen : date de première mise en circulation (B), Type/Variante/Version (D.2), numéro de série (E), numéro de réception communautaire (K), etc. Le Teil I comprend toutefois d’autres informations comme la vitesse maximale (T), la couleur du véhicule (R), la classe nationale d’émissions (14) et divers codes et chiffres.

Voici la traduction des différentes cases du Teil I de la carte grise allemande :

  • B : Date de la première immatriculation
  • D.1 : Marque automobile
  • D.2 : Type, variante et version (si disponible)
  • D.3 : Dénominations commerciales
  • E : Numéro d’identification du véhicule
  • F.1 : Poids en charge max. techniquement admissible (kg), sauf motocycles
  • F.2 : Masse en charge max, admissible dans l’Etat membre d’immatriculation (kg)
  • G : Masse en ordre de marche en kg (poids à vide)
  • H : Date de validité
  • I : Date du présent certificat
  • J : catégorie CE du véhicule
  • K : Code de réception par type
  • L : Nombre d’essieux
  • O.1 : Poids de la remorque freinée (kg)
  • O.2 : Poids de la remorque effrénée (kg)
  • P.1 : Cylindrée (en Cm3)
  • P.2/P.4 : Puissance nette maximale (kW)/vitesse nominale du moteur (en min-1)
  • P.3 : Type de carburant, source d’énergie
  • Q : rapport puissance/masse en kW/kg (motocycles uniquement)
  • R : Couleur de la voiture
  • S.1 : Nombre de places assises
  • S.2 : Nombre de places debout
  • T : Vitesse maximale (km/h)
  • U.1 : Niveau sonore à l’arrêt (en dBA)
  • U.2 : Vitesse du moteur (en min-1)
  • U.3 : Niveau sonore en roulant (en dBA)
  • V.7 : CO2 (en g/km), valeur combinée
  • V.9 : Classe environnementale de réception CE
  • (2) : abréviation du fabricant
  • (2.1) : Code pour (2)
  • (2.2) : Code pour D.2 avec chiffre de contrôle
  • (3) : chiffre de contrôle pour le numéro de série
  • (4) : Carrosserie (désignation nationale)
  • (5) : Désignation de la classe et carrosserie du véhicule
  • (6) : Date de K
  • (7.1) : Poids maximal techniquement admissible sur chaque groupe d’essieux (en kg)
    • (7.2) : Essieu 1 à (7.3) : Essieu 3
  • (8.1) : Poids maximal techniquement admissible des essieux dans l’Etat membre d’immatriculation (en kg)
    • (8.2) : Essieu 1 à (8.3) : Essieu 3
  • (9) : Nombre des essieux moteurs
  • (10) : Code de P.3
  • (11) : Code de R
  • (12) : Volume du réservoir (m3)
  • (13) : Charge d’appui (en kg)
  • (14) : Catégorie nationale d’émission
  • (14. 1) : Code de V.9 et (14)
  • (15) : Pneumatiques
    • (15.1) Axe 1 à (15.3) Axe 3
  • (16) : Numéro du certificat d’immatriculation partie II
  • (17) : Brochure concernant l’homologation
  • (18) : Longueur en mm
  • (19) : Largeur en mm
  • (20) : Hauteur en mm
  • (21) : Autres remarques
  • (22) : Remarques particulières et exceptions

Fahrzeugbrief (Teil II)

La partie deux du certificat d’immatriculation allemand représente le titre de propriété du véhicule. Il est évident que ce document doit être conservé précieusement à la maison. Sans ce volet, un Allemand n’a pas le droit de vendre un véhicule.

Si vous achetez un véhicule en Allemagne, votre vendeur devra donc, par conséquent, vous fournir les deux volets. Il ne peut pas vous fournir la partie 2 ? Passez votre chemin car il n’est fort probablement pas propriétaire du véhicule. En effet, s’il a, par exemple, contracté un financement pour acheter le véhicule, c’est l’organisme de financement qui en est propriétaire (comme en France) et qui est en possession du Fahrzeugbrief. Il lui sera fourni qu’une fois le financement soldé.

Vous trouverez les informations suivantes sur le Teil II :

  • A : numéro d’immatriculation
  • B : Date de première immatriculation
  • C.3.1/C.6.1 : Nom ou raison sociale du propriétaire
  • C.3.2/C.6.2 : Prénom(s)
  • C.3.3/C.6.3 : Adresse au moment de l’établissement du certificat
  • C.4c (mention) : Le titulaire du certificat d’immatriculation n’est pas identifié en tant que propriétaire
  • I : date du certificat
  • D.1 : Marque automobile
  • D.2 : Type, variante et version (si disponible)
  • D.3 : Dénominations commerciales
  • E : Numéro d’identification du véhicule
  • J : catégorie CE du véhicule
  • K : Code de réception par type
  • R : Couleur de la voiture
  • P.1 : Cylindrée (en Cm3)
  • P.2/P.4 : Puissance nette maximale (kW)/vitesse nominale du moteur (en min-1)
  • P.3 : Type de carburant, source d’énergie
  • (2) : abréviation du fabricant
  • (2.1) : Code pour (2)
  • (2.2) : Code pour D.2 avec chiffre de contrôle
  • (3) : chiffre de contrôle pour le numéro de série
  • (4) : Carrosserie (désignation nationale)
  • (5) : Désignation de la classe et carrosserie du véhicule
  • (6) : Date de K
  • (10) : Code de P.3
  • (11) : Code de R
  • (17) : Brochure concernant l’homologation
  • (23) : Emplacement pour remarques internes du constructeur
  • (24) : Ce certificat a été établi pour le véhicule décrit ci-contre par (autorité d’immatriculation ou titulaire de l’autorisation)
  • (25) : Annotations supplémentaires de l’autorité d’immatriculation


FAQ carte grise d'un véhicule importé allemand

Image Les questions des usagers sur cartegrise.com
Une question ? Un commentaire ?
Posté le 07/01/2023 à 10:39
Bonjour,
Je suis étudiant.
Ma grand-mère Allemande m'a offert sa voiture de 2003. Le TUV (controle technique allemand) est de 5 avril 2022. Pour l'instant j'ai emmené la voiture en France avec les plaques allemands. Quelle démarches dois je faire pour l'immatriculer en France ?
Merci
Avatar cartegrise.com
Répondu le 09/01/2023 à 10:23
Bonjour,

Afin d'immatriculer votre véhicule en France, vous devez avoir un contrôle technique datant de moins de 6 mois.
De plus, vous devez fournir :

- Les cartes grises allemandes originales
- Le certificat de conformité original
- Le quitus fiscal à votre nom original
- Le certificat de cession original entre votre grand-mère et vous, même si c'est une donation.

Une fois ces documents en votre possession, nous vous invitons à passer par notre site internet pour recevoir votre carte grise française définitive.

Cordialement,
Posté le 02/01/2023 à 22:02
Bonjour. Je souhaite acheter une voiture allemande qui n est actuellement plus immatriculé. La carte grise est à l'ancien nom du propriétaire. Le vendeur me dit qu'il est le propriétaire mais quil na pas fait la carte grise . Elle est donc radie sans immat. est ce que cela posera problème pour les démarches en France ? Le nom du vendeur apparaîtra sur le contrat de vente . Mais qui est différent de la carte grise .
Avatar cartegrise.com
Répondu le 03/01/2023 à 09:21
Bonjour,

Non, vous ne pouvez pas immatriculer un véhicule où le nom et prénom présent sur le certificat de vente est différent de celui de la carte grise.

Votre vendeur doit immatriculer le véhicule à son nom et ensuite le revendre.

Cordialement,
Posté le 01/12/2022 à 14:26
Bonjour, J'habite actuellement en Allemagne mais je viendrai s'installer en France l'année prochaine. Peux-je garder la plaque d'immatriculation d'Allemagne ou je dois faire une demande de carte grise
Avatar cartegrise.com
Répondu le 02/12/2022 à 10:06
Bonjour,

Si vous résidez plus de 6 mois en France, vous devez modifier votre carte grise.

Cordialement,
Posté le 28/11/2022 à 15:16
Bonjour,
Je souhaite acheter une voiture d'occasion immatriculée en Allemagne mais présente sur le territoire Français depuis plusieurs années.
Quels sont les démarches à suivre svp ?
Merci
Avatar cartegrise.com
Répondu le 29/11/2022 à 09:30
Bonjour,

Vous devez effectuer une immatriculation d'un véhicule en provenance de l'étranger. Pour cela, vous devez fournir les cartes grises allemandes originales, le certificat de cession, le quitus fiscal et le certificat de conformité.
Veillez à bien vérifier que le nom et prénom présent sur la carte grise allemande est identique à votre vendeur.

Cordialement,
Posté le 27/11/2022 à 17:25
Bonjour, je viens d’acheter un véhicule en Suisse, le vendeur m’a remis la carte grise suisse et ainsi la carte grise allemande car il l’avait acheté en allemagne.
Puis-je faire mes démarches avec la carte grise allemande sans faire de dédouanement ? Ou dois-je obliger faire avec la carte grise suisse ?
Merci d’avance
Avatar cartegrise.com
Répondu le 28/11/2022 à 09:28
Bonjour,

Vous êtes obligé de faire votre demande d'immatriculation avec la dernière carte grise éditée. L'immatriculation présente sur le véhicule doit être identique à celle présente sur la carte grise. De plus, l'identité du vendeur doit être identique sur le certificat de cession et sur la carte grise étrangère.

Cordialement,